L’accueil d’un chaton au sein de votre foyer

Accueillir un chaton, c’est un moment important, qui vous engage pour des années de bonheur.
Son bien-être dépend désormais de vous. Autant dire que son arrivée est un rendez-vous à soigner, pour partir du bon pied… et de la bonne patte !

 On craque souvent pour les petits chatons, mais avant de pouvoir les adopter, il faut attendre qu’ils aient atteint deux mois : ils seront alors parfaitement sevrés, et la mère aura eu le temps d’apprendre à ses rejetons comment se nourrir, faire sa toilette, vivre ensemble sans violence, mais aussi chasser et survivre.

Le temps des découvertes

Pensez que ce tout petit chat qui arrive chez vous se trouve soudain dans un milieu inconnu. Il lui faut partir à la découverte de votre foyer, marquer de son odeur les pièces, mémoriser l’espace, identifier les occupants…Tout cela dans le calme. Laissez-le faire tranquillement ses premiers pas dans son nouvel environnement. Si vous disposez d’un jardin, ne le laissez pas sortir tout de suite. Il doit d’abord être protégé par ses vaccins, identifié par un tatouage ou une puce électronique. Il pourra ensuite découvrir sous surveillance les nouveaux abords de son domaine.

Faites-lui visiter l’endroit où il peut dormir, panier ou coussin. Offrez-lui un petit repas afin qu’il sache où il prend désormais sa nourriture. Montrez-lui ensuite le bac, posez-le sur la litière ; il comprendra aussitôt l’usage qu’il pourra en faire ! Le bac à litière sera placé pour un temps dans la pièce où le chaton va dormir, afin qu’il sache tout de suite où aller en cas de besoin.
Par la suite, quand le chaton sera habitué et connaîtra bien les lieux, vous pourrez mettre le bac dans un endroit plus discret.

Les règles de bonne conduite

Si un chaton ne s’éduque pas comme un chiot, on peut néanmoins lui faire comprendre bien des choses importantes. Lorsque le chat griffe un fauteuil, il répond à plusieurs impulsions : marquer son territoire, contrôler la pousse de ses griffes, détendre sa colonne vertébrale en s’étirant.
S’il le fait dans le jardin sur un tronc d’arbre, nous ne trouvons rien à redire. Mais si votre chaton commence à s’attaquer aux fauteuils ou aux rideaux, il faut tout de suite l’en dissuader, en lui offrant un griffoir.
Montrez-lui, en frottant ses pattes antérieures sur la surface rugueuse, le parti qu’il peut en tirer. Si vous le surprenez en train de griffer un tissu, dites « non »vigoureusement, prenez-le par la peau du cou et ramenez le chaton vers son griffoir.

Un partenaire de jeu

Il n’y a pas plus joueur qu’un chaton. Tout l’amuse, tout excite sa curiosité. Attention aux jeux dangereux : masquez autant que possible les fils électriques, rangez les petits objets qui peuvent être avalés et offrez-lui des jouets sûrs et adaptés : souris en peluche, balles, cartons où il pourra se cacher, arbre à chat pour grimper et se reposer.
N’hésitez pas à jouer avec votre chaton : il n’en deviendra que plus sociable, et appréciera ces moments de détente avec les membres de la famille dont il fait désormais partie.

Avis d’expert

Bien réussir son arrivée « Le secret d’un bon accueil, c’est de tout préparer avant l’arrivée du chaton : le coin repos, le bac à litière la gamelle, les jouets. Quand on arrive avec le chaton, il faut le laisser explorer
les lieux. Si l’appartement ou la maison est très vaste, limitez l’espace dans lequel il va se déplacer, le temps qu’il s’habitue, afin qu’il ne soit pas perdu. Faites en sorte qu’il ait un petit coin bien à lui pour dormir au calme. Surtout, ne l’obligez pas à faire quoi que ce soit
et tenez compte de son stress. Il va probablement attendre d’être seul pour manger. S’il y a d’autres animaux, laissez-les faire connaissance sans intervenir, mais uniquement en votre présence. »

 Martine Blancan, directrice d’Animalis Bordeaux Lac

Recherche