Zoom sur Le FIV (Virus de l’immunodéficience féline)

Le FIV

 On estime que le FIV (virus de l’immunodéficience féline)  touche environ 10 à 15% des chats errants en France.

Les chats porteurs du FIV sont très souvent mis à l’écart et ont beaucoup de mal à se faire adopter. Pourtant beaucoup de ces petits félins vivent très bien durant des années et ne méritent pas cette stigmatisation.

Qu’est-ce que c’est ?

Si vous désirez adopter un chat via une association, il est possible que vous croisiez un chat dit « Positif ».

Le FIV, connut aussi sous le nom du « Sida du chat » ou « immunodéficience Féline » est un virus qui ressemble en beaucoup de points au HIV humain. C’est une maladie virale très contagieuse chez nos amis les chats.

Il est très important de souligner que le FIV ne se transmet pas aux humains ou aux autres animaux. Cette pathologie touche que les chats, et essentiellement les chats qui ont un accès extérieur puisque la contamination peut se faire lors de rencontre avec d’autre chat, par la salive, l’urine, etc.

Il n’existe à ce jour aucun traitement permettant de traiter cette maladie virale, néanmoins, la maladie peut mettre des années à se déclarer et il est tout à fait possible de traiter de façon symptomatique les chats. Le mieux étant d’en discuter avec votre vétérinaire avant de possiblement adopter un chat positif à cette pathologie afin d’être parfaitement au courant du sujet.

Peut-on adopter un chat positif alors que j’ai déjà un chat à la maison ?

On dit qu’il est préférable de garder son chat à l’intérieur s’il est positif pour ne pas contaminer d’autres chats et qu’il ne puisse pas être exposé lui-même à d’autres pathologies. Nous rappelons que cette pathologie porte atteinte au système immunitaire du chat positif et de ce fait peut se trouver affaiblit et être plus sensible à toutes les autres pathologies qui peut rencontrer dans sa vie de tous les jours.

Néanmoins on peut possiblement avoir un autre chat à la maison, deux cas de figure peuvent se présenter à vous :

  • Le mieux est d’isoler l’un et l’autre dans différentes parties de votre domicile
  • Si cela n’est pas possible, le but est qu’il n’y ait pas de bagarre entre eux, et de désinfecter très souvent leur affaires pour limiter au maximum le risque de transmission.

Pourquoi ce Zoom ?

Encore une fois, les chats porteurs du FIV sont très souvent mis à l’écart, ont beaucoup de mal à se faire adopter et ne méritent pas cette stigmatisation. Nous vous invitons à en discuter avec votre vétérinaire et avec les bénévoles des associations pour en savoir d’avantage sur ces chats si toutefois vous veniez à croiser la route de l’un deux durant votre projet d’adoption !

Recherche